Guide pratique sur l’écotourisme

L’écotourisme, aussi appelé le tourisme vert, est un voyage effectué dans les espaces naturels, contribuant à la protection de l’environnement et au bien des populations locales. Centré sur la découverte, l’écotourisme est considéré comme une forme de tourisme durable. Les séjours sont basés sur les expériences et les apprentissages, faisant le touriste l’acteur de son propre voyage.

Préserver et découvrir

L’écotourisme est perçu vers la fin du 20 ème siècle comme un type de tourisme consistant à visiter les zones naturelles peu touchées par la pollution, en vue d’étudier le paysage, les manifestations culturelles, la faune et la flore qu’il abrite. La découverte de la faune et la flore avec les habitants de l’espace naturel visité fait la différence de l’écotourisme au tourisme de nature et au tourisme aventurier. Ce dernier suggérant l’existence des risques et nécessitant des efforts physiques. Le tourisme de nature quant à lui, se concentre surtout sur la découverte des plantes et des animaux d’un site, sans forme d’engagement. L’écotourisme est engagé en faveur du développement durable, creusant ainsi la différence entre les trois natures de tourisme. Un des fondamentaux du tourisme vert est la minimisation des effets physiques, comportementaux et sociaux du tourisme envers l’environnement, afin de mieux la préserver. L’écotourisme incite ses touristes à prendre également conscience dans le site visité, les enjeux culturels. En plus de préserver l’environnement, le tourisme vert cherche aussi à reconnaître et à respecter les croyances et droits de la communauté locale visitée. Ceci afin de collaborer avec elles pour privilégier leur automatisation. Pour plus d’informations, reversomagazine.com

Voyager en tant qu’écotouriste

Le premier objectif étant de préserver l’environnement, faire de l’écotourisme commence dès le déplacement vers l’espace naturel souhaité. En effet, l’écotouriste est invité à compenser l’émission de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone, inévitablement causés par le déplacement en avion. Cette disposition favorise l’impact positif du tourisme vert sur la planète, et privilégie également les transports locaux. Mais aussi, le touriste est conseillé à voyager avec un organisme responsable. Le voyage au sein de ces organismes entre globalement dans le respect de l’environnement et son écosystème, ajoutés de notions de sensibilisation et de partage sur l’écologie. L’écotourisme, de ses principes, encourage le développement économique local, et donc pousse l’écotouriste à interagir avec la population locale en vue de développer un projet responsable et solidaire. Répondant au besoin d’exploration avec respect de l’environnement des touristes, un des fondements du tourisme vert est la protection de la planète et de ses ressources naturelles. Il est à noter que les éventuels bénéfices obtenus de l’écotourisme doivent être au profit de la population locale, et être utilisés dans la protection et la conservation de l’espace naturel concerné.

Les principes du tourisme vert

Contribuant à la protection des espaces naturels, l’écotourisme utilise ces sites comme centre de développement. Il joue office de développement social et économique pour les habitants à proximité des espaces naturelles, en procurant des emplois et des sources de revenus pour ces habitants. Mais aussi, l’écotourisme sensibilise les villageois par rapport à l’importance de la protection des patrimoines naturels et culturels, pouvant être endommagés par le tourisme conventionnel. L’écotourisme se doit d’apporter de positives expériences pour les locaux et le touriste lui-même. Egalement, il doit apporter les financements directs importants au maintien de l’environnement. Ajouté aux retombées économiques sur les habitants locaux, l’écotourisme doit garantir l’implication du touriste et sensibiliser ce dernier par rapport aux points sociaux, environnementaux et politiques du pays hôte. Les équipements conçus ne doivent avoir un grand impact socio-environnemental, pouvant ainsi aller à l’encontre des fondements de l’écotourisme. Sachant qu’il est engagé en faveur du développement durable, l’écotouriste doit respecter les critères et principes généraux concernant ce dernier.  

Conseils pour trouver un hôtel 4 étoiles à Noth
Pratique de l’équitation : guide en ligne