Guide pour choisir entre différents types de maintenance

La maintenance corrective curative est une démarche incontournable pour mieux réparer ou restaurer ou remplacer complètement sa machine industrielle ou informatique ou professionnelle. Désormais, il existe différents types de maintenance qui pouvant répondre au besoin de remise en état de votre appareil. Pour cela, vous devez bien connaître à l’avance les critères essentiels pour le type de maintenance approprié au type et au niveau de blocage de votre machine.

Conseil pour choisir entre différents types de maintenance !

De primes abords, il est vivement conseillé de faire appel a un professionnel qualifié pour pouvoir diagnostiquer la source du problème, trouver la solution  et réaliser la réparation proprement dite.

Puis, veuillez bien observer les points suivants : la notoriété et réputation de l’expert, le savoir faire et expérience, les conditions générales d’intervention (le type de contrat, délai d’intervention, tarif, paiement, etc.), les différents types de maintenance réalisables, les mentions légales, la politique de la confidentialité des données, la qualité du service à la clientèle, la disponibilité au quotidien.

Ensuite, vous devez bien comprendre au préalable : les objectifs de la maintenance corrective curative, le fonctionnement et caractéristique de votre machine, la direction de la politique de maintenance, les modalités d’application de chaque approche.

Spécificités des différents types de maintenance !

De par sa définition, la maintenance corrective est une tâche exécutée pour ainsi retrouver sa fonction normale après identification de la panne ou de l’état défectueux d’une machine. Ensuite, cette action s’inscrit dans le cadre des exigences établies par NF EN 13306 X 60-319.

Puis, quel que soit le type de maintenance, il va falloir procéder au diagnostic de l’appareil ou la machine pour détecter la cause-effet-solution du problème et entamer la phase de réparation.

Concrètement, l’avantage de la maintenance corrective se matérialise par l’action de dépoussiérage ou d’aspiration résultant du colmatage de filtre bloquant le déroulement du process dans le secteur industriel ou la remise en état des dysfonctionnements logiciels ou anomalies matérielles de matériel informatique ou autre.

De plus, le contrat de maintenance varie suivant le délai d’intervention, le caractère du blocage ou anomalie et le type d’intervention (maintenance corrective curative ou maintenance préventive systématique ou maintenance prévisionnelle ou maintenance palliative ou encore maintenance préventive conditionnelle).

Différents types de maintenance !

Quel que le secteur concerné (industriel, professionnel, informatique ou autre), on dénombre 3 différents types de maintenance proposés aux clients. A savoir : la maintenance préventive, la maintenance conditionnelle et la maintenance corrective.

En premier lieu, la maintenance préventive joue un rôle protecteur pour ainsi garantir la continuité de la production. En effet, il s’agit d’une maintenance entamée par des techniciens en amont de la source de la panne rencontrée par les équipements de travail. Pour cela, il va falloir mettre en place une vérification obligatoire conformément aux dispositions légales ou réglementaires et une intervention systématique pour mieux planifier et étudier l’historique des pannes.

En deuxième lieu, la maintenance conditionnelle est également une approche préventive nécessitant la présence d’outils de contrôle pour effectuer l’autodiagnostic, réaliser des contrôles réguliers, recueillir des informations ponctuelles. Cette procédure s’applique uniquement lorsque les techniciens y voient un certain seuil de température ou d’usure ou autre.

En dernier lieu, la maintenance corrective vise la remise en état des équipements défectueux pour être fonctionnel de suite après dépannage. Il peut donc y avoir lieu une défaillance partielle de la machine ou celle totale impliquant la cessation de fonctionnement de la machine. On dénombre 4 formes de maintenance possible dans le cadre de la maintenance corrective.

A savoir : la maintenance corrective curative, la maintenance corrective immédiate (pour réaliser un dépannage de suite), la maintenance corrective différée (une maintenance retardée conformément aux règles de maintenance) et la maintenance curative palliative (pour une réparation provisoire afin de rétablir le fonctionnement d’une machine avant maintenance corrective ou préventive).  

A quoi sert une formation certifiante en vente ?
L’utilisation des dispositifs d’énergie radiative dans le secteur automobile