Suivre une formation pour devenir agent de pompes funèbres

Pour être agent de pompe funèbre ou encore agent de chambre dit mortuaire il est important de suivre une formation complète. Sa première mission est la prise en charge des corps de défunt confier à l’agence. Même s’il est question de personne morte, il est important de suivre des procédures et processus assez précis. Le travail commence normalement par le transport depuis la chambre du corps vers la morgue, tous les soins nécessaires pour la bonne conservation du corps pour la veillée funèbre et enfin la présentation du corps à la famille pour l’enterrement. Travailler pour un pompes funèbres n’est pas chose facile si l’on à pas un fort caractère et des nerfs d’acier. En général, il est aussi possible de confier à l’agence funéraire toutes les démarches administratives et les enregistrements nécessaires afin que la personne ne soit plus déclarée comme étant encore vivante. 

Critère et qualification

La majorité des offres comprennent aussi l’offre de transport du défunt vers son domicile ou le lieu d’enterrement. S’il est nécessaire, l’agent des pompes funèbres peut aussi assister les médecins légistes lors de l’autopsie, le service comprend la restauration qui doit être faite sur les corps, l’assistance au prélèvement, ou encore la préparation de l’instrumentation. Pour la formation de croc mort, il est aussi possible de suivre une formation pour maîtriser la gestion de la morgue. En fonction des besoins, il est possible de se spécialiser pour une fonction ou une tâche précise comme l’accueil téléphonique ou la réception et suivi des personnes en deuil ou encore devenir commercial en agence mortuaire. Bien sûr, être à l’écoute, avoir de la retenue, avoir une aisance relationnelle et psychologique ou encore la discrétion sont des critères très recherchés pour intégrer ce domaine d’activité très spécifique. Un bon équilibre et un sang froid sont des plus pour évoluer rapidement. 

Bien évidemment, chaque fonction ou occupation chez un croc mort nécessite d’avoir des compétences particulières. Ses critères sont accrus en fonction du niveau de responsabilité qui est confié à une personne. Bien sûr, comme tout métier, il est possible d’évoluer selon ses désirs et besoins durant le temps que l’on à défini à cette carrière. Il est possible de débuter à un poste de relation public et d’évoluer vers des charges plus spécifiques et qui nécessite des manipulations directes avec les corps des défunts. Pour des personnes ayant des diplômes en sciences sociales ou en commerce peuvent donc devenir des accompagnateurs familiaux pour faire la transition et valider tous les besoins administratif liée à un décès. Pour les personnes spécialisées en gestion, il peuvent être coordinateur durant le déroulement de la cérémonie ou encore hôtes d’accueil. Plus d’information sur devenir croc mort

Devenir agent funéraire

Devenir croc mort ne signifie pas forcément que l’on donc manipulé à longueur de journée des personnes en état cadavérique. Il existe une multitude de postes qu’il est possible d’exercer ou qui permettent d’évoluer selon ses besoins professionnels. Pour tout ce qui concerne les relations publiques et la gestion administrative, il est important de maîtriser la législation. La formation se focalise donc sur l’accompagnement des personnes en deuil, les symboles, l’hygiène ou encore la sécurité. 

La formation

Pour faire un travail dans le domaine funéraire, il est important voir essentiel d’avoir un diplôme dit national. Le diplôme doit être validé au moins un an après l’embauche de la personne dans une agence funéraire. Il est impératif de valider les 140 heures de formation dite théorique. Pour devenir maître de cérémonie funéraire et encadrement d’équipe, il faut ajouter 70 heures de formation en plus. Si la personne souhaite juste devenir chauffeur ou encore porteur, il faut juste valider 16 heures de formation sur l’hygiène, protection et sécurité sans oublier en psychologie spécialisé en deuil et législation funéraire. 

Quels sont les comptes du plan comptable ?
Quelles sont les activités d’une entreprise industrielle ?