Assurance pour malussé : trouver les meilleures offres en ligne

Assurance

Le statut des jeunes conducteurs, la conduite en état d’ébriété et encore plus de sinistres sont autant de motifs de résiliation des contrats d’assurance automobile. Si vous êtes malussé, vous devez suivre quelques recommandations pour assurer votre véhicule tout en bénéficiant de meilleures garanties.

Quels sont les sinistres provoquant un malus auto ?

Si un sinistre survient, que vous soyez responsable ou non, vous êtes tenu de le signaler à votre compagnie d’assurance. Normalement, si vous n’êtes pas tenu responsable, vous ne serez pas puni. Certaines réclamations n’ont aucun effet sur votre « bonus-malus », tel qu’un acte de vandalisme, un vol de votre véhicule ou encore en cas de catastrophes naturelles. Cependant, si vous êtes responsable, la situation est très différente. Si vous êtes responsable d’un carambolage ou d’un accident de la route, votre compagnie d’assurance va vous coller un malus. Ensuite, le malus appliqué à votre prime d’assurance est un coefficient négatif, qui augmentera le prix de votre assurance pour vous sanctionner de « mauvais » comportement sur la route. Ce malus est l’inverse d’un bonus, qui récompense une bonne conduite sur la route en baissant le prix de votre assurance. Ce principe bonus-malus est régi par la loi sur les assurances et est inhérent à tout contrat automobile. Le bonus-malus est, en effet, lié à la voiture de l’assuré, pas au conducteur. Cela signifie qu’un chauffeur occasionnel ou secondaire peut modifier cet indicateur. Veuillez noter que si l’un des tiers n’est pas identifié lors du sinistre, vous pouvez être sanctionné si vous ne faites pas de déclaration à la police ou à la gendarmerie dans un délai de 5 jours. Pour toutes autres informations, n’hésitez pas à consulter ce lien : assuranceendirect.com

Quelles sont les effets du malus sur l’assurance auto ?

Comme mentionné ci-dessus, les conducteurs malussés sont obligés de payer une prime d’assurance supérieure à la moyenne. Le risque accru qu’ils représentent sur la route justifie cette augmentation. Dans le pire des cas, si la compagnie d’assurance estime que le risque de souscription est trop important, elle peut même résilier le contrat. Cependant, trouver une compagnie d’assurance automobile après la résiliation peut être très compliqué… En supposant que le conducteur malussé trouve une compagnie d’assurance, il devra payer une prime bien supérieure à la moyenne, même si l’amende a été majorée. Les compagnies d’assurance peuvent également limiter la portée de l’assurance automobile offerte à l’assuré. Par conséquent, ces derniers peuvent ne pouvoir souscrire une assurance qu’auprès d’un tiers ou même d’un intermédiaire, mais pas toutes les assurances ou garanties complémentaires. Il est nécessaire de faire savoir à votre nouvel assureur concernant votre résiliation de l’ancien contrat. Toute fausse déclaration peut invalider le contrat et constituer, dans ce cas, une fraude à l’assurance. Un jeune conducteur malussé va recevoir une double peine. En fait, en raison du manque d’expérience de conduite, un jeune conducteur a dû payer des frais juridiques pour compenser le risque accru. L’accumulation de telles primes supplémentaires et de coefficient de bonus-malus supérieur peuvent entraîner une augmentation significative des primes. Dans ce cas, il peut être intéressant de changer de compagnie d’assurance. Certains assureurs peuvent, en réalité, proposer des contrats moins chers et de meilleures garanties. L’utilisation d’un comparateur d’assurances est un excellent moyen de visualiser les différentes cotations du marché.

Comment choisir son assurance malussé ?

Un conducteur malussé devra trouver une assurance pour malussé. Le prix de ce type d’assurance est plus élevé que celui d’une assurance traditionnelle. Vous devez donc prendre le temps d’évaluer vos besoins selon le type de véhicule, son utilisation et du budget de l’assuré. Avant de faire la signature un nouvel contrat d’assurance, l’assuré malussé doit examiner attentivement le contenu important du contrat, notamment :

  • Clauses d’exclusion d’assurance pour empêcher l’assuré de faire des réclamations contre sa compagnie d’assurance. Pour les malussé, elles sont plus nombreuses ;
  • la franchise correspond au montant restant à payer par l’assuré après que l’assuré a indemnisé. Elle est plus élevée par rapport à l’assurance classique ;
  • le plafond d’indemnisation est inférieur à l’assurance traditionnelle

Le tari d’une assurance automobile avec malus varie en fonction de nombreux critères, en particulier :

  • Les particularités du véhicule à assurer : modèle, marque, puissance, ancienneté ;
  • le profil du chauffeur : son historique de sinistre en cas d’accident responsable, son expérience, son taux de bonus-malus ;
  • le niveau de couverture souscrit : responsabilité civile, assurance tous risques, etc.
  • les garanties complémentaires à choisir : rapatriement, assistance zéro kilométrage.

Pour faciliter votre recherche d’assurance pour malussé, il est conseillé de faire une comparaison d’offres qui sont proposées par différents assureurs.

Comment faire la souscription d’une assurance auto malussé ?

Une fois que vous avez effectué la comparaison de devis d’assurance auto malussé, il faut maintenant choisir la bonne formule de contrat qui convient à votre situation et à votre budget. Il est possible de faire cette souscription via le site de l’assureur en ligne ou par téléphone. Cependant, le conducteur doit fournir, à son assureur, certaines informations :

  • Les informations à propos du conducteur assuré : identité, date de naissance, adresse, date d’obtention du permis de conduire, taux du bonus-malus

Les informations suivantes existent dans le dossier d’informations du conducteur. L’ancienne compagnie d’assurance doit fournir cette déclaration au conducteur, et le conducteur doit la transmettre à la nouvelle compagnie d’assurance lors de la souscription.

  • Les informations concernant le véhicule assuré : puissance, modèle, marque du véhicule, chevaux fiscaux, date de la première mise en circulation du véhicule, etc.

Veuillez noter qu’il n’est pas important d’être propriétaire du véhicule pour l’assurer. Même si le nom de l’assuré n’apparaît pas sur la carte grise, il peut tout de même assurer le véhicule. La seule condition est de se déclarer lors de la signature du contrat.

Comment faire de l’économie concernant le coût de l’assurance auto malussé ?

Le malus est l’un des critères qui augmentent le prime de contrat d’assurance automobile. Quand il est très élevé, les compagnies d’assurance ne sont pas disposées à maintenir votre couverture. Un conducteur malussé est considéré comme un assuré à risque par un assureur. C’est pour cette raison que le coût d’une assurance malussé est parfois très coûteux. Quel que soit le montant de son assurance auto malussé, il y a quelques astuces qui peuvent économiser le prix de la cotisation à verser à son assureur :

  • Il faut opter pour les véhicules de petite cylindrée, car le prime sera inférieur que les modèles puissants.
  • Si vous conduisez une voiture d’occasion, une assurance responsabilité civile peut être suffisante et réduira vos primes d’assurance.
  • Si vous n’utilisez pas souvent votre voiture, vous pouvez choisir une assurance kilométrage (appelée aussi « petit rouleur »), qui offre un forfait dans lequel le conducteur peut déterminer le nombre de kilomètres qu’il souhaite à parcourir. Il peut profiter d’une cotisation d’assurance qui est basée sur le nombre de kilomètres franchis. Si vous conduisez rarement et respectez le kilométrage estimé, il est fort probable d’effectuer une économie considérable.

Il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur d’assurance auto en ligne pour faire jouer la concurrence. Selon votre profil, c’est une solution pratique et efficace pour connaître équitablement le tarif de la compagnie d’assurance pour trouver le prix le plus juste. Même si vous êtes résilié ou malussé, il est possible de toujours trouver un contrat qui sera en votre faveur.

Manutention : les meilleures solutions de manutention pour votre entreprise
Fin des tarifs réglementés de l’électricité pour les professionnels